des petites notions sur la GÉNIE CIVIL - Technicien de Génie Civil

Breaking

Post Top Ad

Post Top Ad

http://www.tsgeniecivil.download/p/blog-page_35.html

vendredi 10 novembre 2017

des petites notions sur la GÉNIE CIVIL


SOMMAIRE
A V A N T - P R O P O S
- La formation
- L’organisation des études
P R O G R A M M E
I - Construction - Topographie - Organisation
II - Matériaux - Géotechnique
III - Résistance des matériaux - Stabilité des constructions
IV - Physique et équipements techniques
V - Énergétique du bâtiment
VI - Mathématiques et informatique appliquées au génie civil
VII - Langue - Expression - Communication
VIII - Environnement professionnel
TABLEAUX RÉCAPITULATIFS DES HORAIRES  ET DES COEFFICIENTS
MODALITÉS DE CONTROLE DES CONNAISSANCES ET DES APTITUDES
A V A N T - P R O P O S
Ce programme pédagogique national (PPN) a été conçu pour répondre aux dispositions de l’arrêté du 20 avril 1994
relatif au diplôme universitaire de technologie. Il répond en particulier aux équilibres prévus entre enseignements
magistraux (cours), enseignements de travaux dirigés et de travaux pratiques. Il intègre également les enseignements
sous forme de projets tutorés.
La formation
Objectif
L’enseignement vise à la formation en deux ans de cadres polyvalents participant à la responsabilité de l’étude et de
l’exécution des travaux de génie civil.
La diversité des activités de ce secteur professionnel les appelle à accomplir de multiples tâches. Dans un bureau
d’études, ils élaborent, suivant les directives des ingénieurs, les plans, devis, programmes et calculs, tant en ce qui
concerne la conception que la préparation des ouvrages. Sur les chantiers, ils ont la responsabilité de l’exécution :
conduite des travaux, coordination des corps d’état, etc. Dans les laboratoires d’essais ou de recherche, ils sont char-gés de l’organisation, de l’exécution et du dépouillement des programmes d’expériences. L’enseignement adminis-tratif et financier dispensé aux étudiants leur permettra, en outre, d’assurer des fonctions de gestion selon l’impor-tance et l’activité des entreprises et des organismes qui les emploieront, voire d’envisager la création d’une entreprise
après avoir acquis une expérience professionnelle suffisante. On ne négligera pas non plus la formation technique et
réglementaire aux activités de maintenance, réhabilitation et gestion technique du parc immobilier, dont l’importan-ce se développe.
L’enseignement n’est pas encyclopédique ; il vise à l’essentiel : faire acquérir aux étudiants des méthodes de travail
et de raisonnement autant que des connaissances, des principes de mise en œuvre et des procédés plus que des re-cettes.
Toutefois, cette formation doit également permettre certaines poursuites d’études aux étudiants qui en manifesteront
le désir et en auront les capacités.
Contenu
Tout en conservant à la formation des étudiants une forte polyvalence indispensable à l’exercice de leur futur métier
et à leur adaptabilité, une certaine spécialisation est rendue possible par l’existence de trois options :
. Bâtiment
. Génie climatique et équipements du bâtiment
. Travaux publics et aménagement
- La première année d’étude est commune aux trois options.
- La deuxième année d’étude propose trois options :
. L’option Bâtiment voit ses enseignements orientés principalement vers les carrières du gros-œuvre du bâtiment (bu-
1 2 1Le B.O.
N° 7
30 JUIL.
1998
GÉNIE CIVIL
HORS-SÉRIE
reau d’études, organisation, chantier. . .).
. L’option Génie climatique et équipements du bâtiment vise à répondre à la demande des entreprises, des services et bureaux d’études
confrontés à des exigences d’économie et de confort de la construction. Les uns et les autres ont en effet besoin de personnels ayant
une bonne maîtrise de la science de l’habitat et des considérations énergétiques, ce qui implique une formation satisfaisante dans le do-maine du gros-œuvre et dans celui des équipements.
Cette option ne peut être ouverte que dans les départements ayant l’option Bâtiment .
. L’option Travaux publics et aménagement voit ses enseignements orientés principalement vers les carrières des travaux publics (mar-chés d’État, chantiers, ouvrages d’art...).
Cette option se distingue des précédentes par les différents aspects qui y sont abordés : le caractère spécifique des chantiers (linéaire ou
concentré), l’échelle, l’environnement, le matériel, l’importance de l’encadrement technique, l’importance relative du coût du matériel
mis en œuvre sur l’ensemble du coût du chantier, la nature prépondérante de la puissance publique en tant que maître d’ouvrage.
L’enseignement de la sécurité, la préoccupation permanente de la qualité des constructions et la prise en considération de l’environ-nement, répondant à des objectifs de caractère général, sont intégrés à l’ensemble des matières, aux stades de la conception, de la réa-lisation et de l’utilisation des ouvrages.
Pédagogie
- Les règles suivantes expriment les impératifs essentiels de la pédagogie ;  elles sont applicables à toutes les disciplines et feront l’ob-jet d’un contrôle permanent tout au long de la progression de l’étudiant :
.donner la priorité à l’acquisition assurée des connaissances et des méthodes de base.
.insister sur la nécessité de la rigueur et de la précision de la pensée et de l’expression.
.développer le sens critique, notamment en raison de l’utilisation de l’informatique dans l’enseignement et dans la profession.
- Les disciplines technologiques, comprenant les phases d’étude et de réalisation, constituent l’objectif fondamental de l’enseigne-ment. Les problèmes et les besoins du métier seront constatés par les étudiants très tôt lors de la première année, grâce à des visites de
chantier et aux premiers dessins techniques. Ces enseignements se poursuivront et s’approfondiront, tout au long de la scolarité et dans
le cadre spécifique des options de seconde année, pour trouver leur aboutissement lors du projet de fin d’études. C’est ainsi que seront
mises en évidence :
.l’application des sciences de la matière, et en premier lieu la mécanique,
.la nécessité d’une bonne communication, tant orale qu’écrite,
.l’utilisation des langages scientifiques.
- L’enseignement pratique est un élément essentiel de la formation technologique, ce qui impose une participation active de l’étudiant
aux manipulations de laboratoire, à l’exploitation des résultats, ainsi qu’aux visites et suivis de chantiers.
- L’utilisation de l’informatique sera envisagée dans tous les enseignements qui s’y prêtent. En particulier, les outils informatiques (lo-giciels professionnels par exemple) doivent favoriser la compréhension des phénomènes et l’analyse critique des hypothèses et des ré-sultats.
- En ce qui concerne les moyens d’expression, on visera, d’une part, à élever le niveau culturel des futurs diplômés, d’autre part, à leur
apprendre à communiquer avec leurs partenaires sur le plan professionnel. On cherchera à ce titre à dispenser l’enseignement corres-pondant à l’occasion de travaux se rapportant à la spécialité. Inversement, l’enseignement des autres disciplines tiendra compte de la
qualité de l’expression écrite ou orale.
- Le projet de fin d’études, réalisé en fin de seconde année, et les périodes en milieu professionnel, accomplies par les étudiants pendant
leur scolarité, sont deux activités complémentaires, distinctes et obligatoires.
- Les projets tutorés, réalisés en première et deuxième années, sont une continuation des travaux exécutés en bureau d’études, des tra-vaux pratiques, des visites et suivis de chantiers, des études de cas, des études bibliographiques.
- Les enseignements spécifiques permettront une adaptation locale des enseignements compte tenu de l’environnement professionnel
et pédagogique. Ils donnent lieu à évaluation.
- La répartition des enseignements de 1ère année peut être modulée pour tenir compte de la présence d’étudiants issus de baccalauréats
de séries différentes, dans le respect des volumes horaires réglementaires.
L’organisation des études
Options
La répartition des étudiants entre les trois options est arrêtée par le jury de première année du département d’accueil, dans la limite des
places disponibles.
Lorsque l’enseignement d’une matière s’étend aux deux années d’étude, le découpage du programme entre la première et la deuxiè-me année est donné à titre indicatif. Il est toutefois impératif que le choix d’une autre répartition tienne compte de l’existence des trois
options et du passage éventuel d’étudiants d’un département génie civil à un autre, et que ne soient, par conséquent, échangées entre
les deux années que des parties de cours figurant au programme commun aux trois options.
Scolarité
- La scolarité de première année comporte 32 semaines d’enseignement.
- La scolarité de deuxième année comporte 28 semaines d’enseignement, dont trois semaines de projet de fin d’études encadré.
- Le stage en milieu professionnel comporte 10 semaines minimum accomplies en plusieurs périodes qui se situent en première et
deuxième années.
- La durée annuelle des enseignements de première année est de 960 heures, non compris les horaires consacrés à l’aide pédagogique.
- La durée annuelle des enseignements de deuxième année est de 840 heures pour les trois options.
Adaptations locales
Chaque département d’IUT peut modifier les programmes pour répondre à des besoins d’orientation locale, dans la limite de 10 % du
contenu pédagogique.
Participation des professionnels
Il est souhaitable que la participation des professionnels à l’enseignement soit fixée à 15 % au moins de l’horaire de formation reçu par
chaque étudiant et qu’elle tende vers 30 %


http://viwright.com/8Z6Y
 

Post Top Ad

Affiliate Program Get Money from your Website